La Presse Anarchiste

Dossier Bulgarie

Depuis que la par­tie française d’Iztok existe, nous avons très peu par­lé de la Bul­gar­ie. Pour­tant, un tiers des mem­bres du col­lec­tif est bul­gare. C’est que mal­heureuse­ment il ne se passe pas grand-chose de spec­tac­u­laire là-bas, et que les infor­ma­tions nous arrivent dif­fi­cile­ment. Mais comme ce pays et la sit­u­a­tion qui y règne restent très mécon­nus à l’Ouest, nous avons décidé, quitte à nous répéter ou à utilis­er des infor­ma­tions anci­ennes, de vous présen­ter ce dossier.

Le pre­mier texte est une intro­duc­tion à l’his­toire de la Bul­gar­ie com­mu­niste et a pour but de mon­tr­er que dans ce pays aus­si exis­tent au moins des embryons d’op­po­si­tion, de dis­si­dence, de luttes, de révoltes…

Le sec­ond texte est tiré d’Iztok en bul­gare. C’est la de dernière par­tie (pub­liée dans le nº16 d’avril 1982) d’une étude en trois morceaux con­sacrée à l’his­toire de la Bul­gar­ie et écrite en réponse à l’in­tense pro­pa­gande menée par le régime en 1981 à l’oc­ca­sion du 1300e anniver­saire de l’É­tat bul­gare. Ce texte mon­tre en par­tie les préoc­cu­pa­tions des émi­grés et nous per­met de combler une lacune. C’est le pre­mier texte du com­pagnon fon­da­teur de la revue que nous pub­lions en français.

Le troisième texte est l’analyse de textes offi­ciels passés à l’Ouest au milieu des années 70, un peu anciens mais fon­da­men­taux pour com­pren­dre le car­ac­tère pro­fondé­ment répres­sif du système.

Le dernier texte enfin par­le (un peu car on ne peut pas dire grand-chose sans dan­ger) du mou­ve­ment anar­chiste bul­gare auquel, en par­tie du moins, nous nous rattachons.