La Presse Anarchiste

Inquiétantes tendances

[(Le texte que nous pub­lions ci-dessous est un com­plé­ment à notre dossier sur le paci­fisme à l’Est paru dans notre dernier numéro de sep­tem­bre 1983. Écrit par cer­tains mem­bres du groupe lib­er­taire Emanuel Gold­stein de Varso­vie, il donne l’opin­ion de mil­i­tants anar­chistes de l’Est sur le paci­fisme et surtout sur le mou­ve­ment paci­fiste occi­den­tal et son image de mar­que. Nous avons traduit ce texte de la revue anar­chiste alle­mande Aktion (n°4/83) , Mainz­er Land­strasse 147, 6 Frank­furt / M., RFA. Sur le groupe Emanuel Gold­stein, voir leur pre­mier com­mu­niqué dans Iztok n°7 (sep­tem­bre 83) .)]

Un juif rend vis­ite à un rabin et lui demande : « Rab­bi, toi qui es si sage, dis-moi, aurons-nous une guerre atom­ique ? ― Non, il n’y aura pas de guerre atom­ique, mais il y aura un tel com­bat pour la paix qu’il ne restera pas pierre sur pierre ».

Cette anec­dote racon­tée ces temps-ci sous le man­teau en Union Sovié­tique illus­tre assez bien l’opin­ion publique dans les pays du social­isme réel, quant au mou­ve­ment paci­fiste occi­den­tal. Nous voudri­ons attir­er briève­ment l’at­ten­tion de nos amis lib­er­taires occi­den­taux sur les ten­dances qui nous sem­blent inquié­tantes au sein du mou­ve­ment paci­fiste à l’Ouest.

Nous sommes tout d’abord excédés par le poids de l’in­fil­tra­tion sovié­tique, dont le but est de faire jouer à ce mou­ve­ment le rôle de force d’ap­point aux intérêts impéri­al­istes sovié­tiques. Nous pen­sons au con­traire que la con­struc­tion d’une paix durable ne peut être le résul­tat que d’une lutte de tous les peu­ples con­tre « leurs » pro­pres armées. Le mou­ve­ment paci­fiste occi­den­tal oublie ces temps ci trop facile­ment la guerre menée par l’URSS en Afghanistan, l’oc­cu­pa­tion con­tin­ue des pays Baltes et de l’Eu­rope Cen­trale. Le non-respect per­ma­nent des droits fon­da­men­taux de mil­lions de gens est à peine pris en compte.

Le mou­ve­ment paci­fiste craint plus les Per­sh­ings que les SS 20, et on ne par­le qu’à mi-voix de l’énorme effort mil­i­taire sovié­tique, qui est pour­tant l’une des caus­es des mis­érables con­di­tions de vie des pop­u­la­tions d’Eu­rope de l’Est. Les man­i­fes­ta­tions paci­fistes dont le seul but est de résis­ter à la poli­tique crim­inelle de l’OTAN et du Pen­tagone, ce qui équiv­aut pour nous à appuy­er l’im­péri­al­isme sovié­tique. L’ex­i­gence de non-sta­tion­nement d’armes offen­sives améri­caines non accom­pa­g­née de la con­damna­tion du mil­i­tarisme sovié­tique équiv­aut à soutenir la posi­tion sovié­tique dans la lutte pour un nou­veau partage des sphères d’in­flu­ences. Ceci ne doit pas nous intéress­er. Pour cette rai­son, nous sommes d’avis qu’il faut fer­me­ment résis­ter à l’in­flu­ence de ces groupes qui au sein du mou­ve­ment paci­fiste, ont pris par­ti pour l’un des impéri­al­ismes en présence (quel que soit ce dernier).

Évidem­nent, cela ne veut pas dire qu’il faille envis­ager l’im­péri­al­isme sovié­tique comme seul agresseur ni comme seul respon­s­able de la course aux arme­ments. Ceci con­duirait inévitable­ment à appuy­er les visées expan­sion­nistes d’autres pays comme par exem­ple la RFA, les USA ou la Chine. Nous devons mal­heureuse­ment con­stater qu’une telle opin­ion a été exprimée par les auteurs de la let­tre au KOS [[KOS : Comités de Défens­es Sociale. Ce sont ces comités proches de Sol­i­darność qui se sont créés après le 13/12/81, surtout dans la région de Varso­vie.]] au mou­ve­ment paci­fiste occi­den­tal en date au 9 mai 1983. Nous exp­ri­mons ici notre désac­cord et nous regret­tons cette prise ce position.

Un mou­ve­ment paci­fiste con­séquent ne peut se dévelop­per qu’en accord avec les enne­mis clan­des­tins du réarme­ment à l’Est (surtout en RDA, en hon­grie et en Pologne), et avec des groupes partageant leurs idées dans le reste de l’Eu­rope et du monde. Nous esti­mons que l’échange con­tin­uel d’in­for­ma­tions, la dis­cus­sion sol­idaire menée au niveau inter­na­tion­al entre les enne­mis du pou­voir et de l’ex­ploita­tion à l’Est et à l’Ouest, nous aideront à dépass­er cette phase de cri­tique à sens unique, nous voulons dire ces « ten­dances inquiétantes ».

Varso­vie le 25 octo­bre 1983

Des mem­bres du groupe lib­er­taire « Emanuel Goldstein »