La Presse Anarchiste

Catégorie : Contre-courant n°2 (mars 1952)

  • L’écho

    Je m’en allais sur le chemin De la Lib­erté, dans la plaine, Chan­tant, sif­flant comme un gamin Insou­ciant, à per­dre haleine, Lançant ma note à tra­vers champ Sans regarder à la dépense Et l’é­cho ren­voya mes chants. Je dis : « Est-ce ma récompense ? » Et l’é­cho me répon­dit : « Pense ». Et j’ai pen­sé — car un troupeau Pas­sait, qu’un berg­er…

  • Les purs

    Ils œuvrent pour l’idéal. Mal­gré l’in­com­préhen­sion et les rail­leries, ils lut­tent avec foi, lançant leurs généreux appels par-dessus les mares croupissantes. Pau­vres, trahis, calom­niés, ils por­tent néan­moins dans le cœur un monde frater­nel. En leur soli­tude, l’homme se révèle mieux et l’art s’ennoblit. Chaque effort les soulage, chaque souf­france les grandit. La foule des arriv­istes…

  • La vitrine du libraire

    Le Petit Lion par Jacques Prévert (pho­tos d’Yl­la). — Nous avons tous con­staté, d’une façon générale, que les livres écrits et illus­trés à l’in­ten­tion des petits se spé­cialisent dans le genre affligeant. Pour une fois, avec Le petit Lion, nous voilà loin du bla-bla-bla habituel et des leçons de morale à peine voilées. Le petit…

  • L’indignité de la presse

    La lec­ture de la grande presse sus­cite présen­te­ment quelques obser­va­tions qui ne mili­tent pas en sa faveur. Devant l’ab­sence du respect de la volon­té pop­u­laire, ne sommes-nous pas en droit de nous deman­der si nous sommes vrai­ment en démoc­ra­tie ? Celle-ci exige, en effet, une infor­ma­tion où la pré­ci­sion doit s’al­li­er à la logique pour attein­dre…

  • Premier sourire

    Les sourires de Claude M’ont tou­jours pénétré D’une émo­tion chaude Et d’un plaisir sacré. O sourire ! ô première Envolée vers le jour ! Appel à la lumière Et caresse à l’amour ! Quand sa lèvre s’étire Et qu’on la voit s’ourler De ce char­mant sourire Où per­le un peu de lait. Tout dans mon entourage S’en­soleille à la fois Pour…

  • Dans la jungle autoritaire

    [| Propos d’un Paria |] Trop tard… Il est passé ! C’est Louis-Fer­di­nand, de retour d’un voy­age en U.R.S.S. qui résumait ainsi ses impres­sions : « Vive la iiie pourrie ! » Certes, pour être pour­rie, elle l’é­tait, la troisième ! Mais, par com­para­i­son avec celle que nous subis­sons actuelle­ment, on serait presque ten­té de répéter avec l’au­teur de « Bagatelles pour un mas­sacre » :…

  • Témoignage algérien

    [(Le doc­teur Hel­las nous avait don­né un arti­cle sur l’Afrique trag­ique. Nous avons cru devoir, avec son agré­ment, y sub­stituer ce témoignage d’un abon­né africain, qui vit là-bas, sur place, préférant encore le doc­u­ment- vécu à l’ar­ti­cle le mieux fait.)] Douze ans se sont écoulés depuis que les événe­ments d’Es­pagne m’ont obligé à quit­ter le pays…

  • Notre correspondance

    À propos d’honneur Je lis dans le pre­mier numéro de Con­tre-courant que M. Ray­mond de la Pradelle a réclamé, au cours d’une inter­ven­tion ora­toire, le droit à l’ob­jec­tion de con­science au nom de l’hon­neur mil­i­taire. Cela me paraît un peu para­dox­al tout de même. Et, puisqu’il est ques­tion d’hon­neur, que l’au­teur de cette déc­la­ra­tion veuille bien…