La Presse Anarchiste

Catégorie : La vie anarchiste n°10 (1er mai 1912)

  • De l’individualité à la nation

    S’il est un mot qui représente une abstrac­tion c’est bien le mot société.  Il est fait pour représen­ter à notre esprit un être idéal auquel, con­ven­tion­nelle­ment, nous attribuons les divers­es fac­ultés mis­es en com­mun dans une association.  Grâce à cette abstrac­tion nous pou­vons con­sid­ér­er cet être con­ven­tion­nel comme entière­ment dis­tinct des asso­ciés, c’est-à-dire des indi­vidus…

  • Sourires et grimaces

    Un nou­veau dan­ger – C’est la trou­vaille dernier cri de la « Guerre Sociale », organe des anti­mil­i­taristes mil­i­taristes, ce nou­veau fléau, c’est la Napoléonite ! Il y est expliqué com­ment se fait la pro­pa­gande bona­partiste sous dif­férentes formes. Dans le « Lib­er­taire » du 14 avril G. Yve­tot me sem­ble en faire bonne justice. À nous autres peu nous…

  • Premier mai

    Ce jour fut choisi par nos pères pour que le pro­lé­tari­at du monde entier dans un mou­ve­ment d’ensem­ble proteste et revendique ses droits. Les plus hardis voy­aient là, dans un avenir loin­tain, le moyen pour la classe pro­lé­tari­enne de se soulever con­tre l’op­pres­sion, de s’emparer de la richesse sociale et d’établir un ordre de choses…

  • Le spiritisme

    Le spiritisme fig­ure en bonne place par­mi toutes ces sci­ences occultes à pro­pos desquelles l’homme a don­né libre cours à son imag­i­na­tion. Cepen­dant il sem­blerait, depuis quelques années, que la mau­vaise for­tune qui pour­suit le fait religieux, ait quelque peu déteint sur les théories de ces sec­taires qui pré­ten­dent com­mercer avec les esprits. Sans entr­er…

  • La vie moderne et l’individu

    Toute la vie mod­erne jus­ti­fie le vol et les vio­lences. Par le négoce, par le com­merce, par le salari­at, par l’im­pôt, par l’usure, par l’ac­ca­pare­ment et le surenchérisse­ment des pro­duits, par la con­quête, par les divers et nom­breux procédés de tricherie inhérents aux exi­gences des pou­voirs publics, du patronat, de la gabe­gie et de tous…

  • Sur les compagnes

    Je con­state avec regret que par­mi nous les femmes sont rares et celles qui vien­nent dans nos groupe­ments ne sont pour ain­si dire pas anar­chistes et ne font rien pour le devenir. Les unes sont fardées, poudrées, attifées à la dernière mode, ornées de bijoux et de plumes tout comme des sauvages, ne venant par­mi…

  • À travers les réunions

    Je ne suis pas prêt à me four­voy­er aux causeries-con­certs de l’Idée libre. Je me suis trou­vé, par hasard à celle récente, don­née au « Rocher Suisse » et en toute sincérité je con­teste l’u­til­ité de sem­blable exhibition. L’im­pre­sario de l’Idée libre : André Loru­lot — celui-là même qui salu­ait la paru­tion de notre jour­nal, la Vie Anar­chiste,…

  • Actualités

    Comme c’est bizarre : Ana­tole France employé dans une librairie, salarié, manuel, pro­lé­taire ne devient l’un de nos maîtres, l’un de nos défenseurs que le jour où il n’est plus ni employé, ni salarié, ni pro­lé­taire, mais un bour­geois, un mon­sieur qui a domes­tic­ité, qui vit dans le luxe et ne fait pas œuvre de ses…

  • Seul

    Une après-midi qu’il fai­sait un beau temps, je m’en allai par la cam­pagne res­pi­rant l’air à pleins poumons, voulant éviter le con­tact des foules, car c’est lorsqu’on est seul avec soi-même loin de tout bruit que l’on peut méditer. Plusieurs visions me passèrent par l’esprit. Je jetai un regard en arrière, bien loin, et du…

  • Correspondance

    [/À Virieux./] Ce que j’en­tends par « con­science pro­pre » entre nous parlant. Je dirais d’abord que je perçois l’in­di­vidu sous trois aspects dif­férents : physique, moral, intel­lectuel. Ces aspects peu­vent appa­raître par­fois séparé­ment. C’est ain­si que l’on peut facile­ment voir de par­faits crétins autant que brutes être des hommes bâtis en her­cules, alors que d’autres sont chétifs,…