La Presse Anarchiste

Documents et statistiques

Cours des Métaux en Janvier 1922, à Paris, comparé au cours des mêmes métaux en Janvier 1921 et 1920

Métaux Janv. 1922 1921 1920
Cuiv­re … 100 kil. 415 » 531 » 533 »
Étain … — 967 » 1.500 » 1.600 »
Plomb … – 150 » 170 » 220 »
Alu­mini­um … – 650 » 945 » 625 »
Zinc … – 170 » 190 » 270 »

Cours des Minerais de fer en janvier 1922

Min­erais de l’Est de 10 à 16 fr. la tonne 
— de Nor­mandie de 30 à 35 — 
— des Pyrénées 30 — 

Production métallurgique de la France pendant les 9 premiers mois de 1921

Tonnes
Min­erai de fer

dont 9.850.000 pour la Lorraine

et 600.000 pour le reste de la France.
10.580.283
Fonte 2.509.559
Aci­er 2.219.038

Le mode de fab­ri­ca­tion de l’acier se répar­tit de la manière suivante :

Tonnes
Con­ver­tis­seur acide 43.558
Con­ver­tis­seur basique 1.254 053
Four Mar­tin 888.796
Four à creusets 8.986
Four élec­trique 23.735
2.219.038

Production de l’alcool en France pendant l’année 1921

Hec­tolitres
Alcool de vin 187.282
Alcool de cidres et poires 104.854
Alcool de marcs et de lies 204.601
Alcool fab­riqué avec des sub­stances farineuses 163.916
Alcool de betterave 562.614
Alcool de mélasse 266.824
Total 1.500.121

Livraison de charbons allemands pendant l’année 1921

Char­bons env­i­ron 6 500 000 tonnes

Coke env­i­ron 3 000 000 tonnes

Lig­nite env­i­ron 500 000 tonnes

Total : 10.000.000 tonnes

Le change

Valeur du franc au 17 févri­er 1922

New York, 0.45

Lon­dres, 0.50

Berlin, 20.78

Brux­elles, 1.04

Rome, 1.79

Suisse, 0.44

Le Commerce extérieur de la France pour les 10 premiers mois de 1921

L’Administration des Domaines indique les chiffres suivants :

Impor­ta­tion Poids en tonnes Valeur en francs
Objets d’alimentation 3.239.234 4.887.215.000
Matières néces­saires à l’industrie 23.190.578 9.095.767.000
Objets fab­riqués 1.186.171 4.077.497.000
Totaux 27.615.983 18.060.479.000
Expor­ta­tion
Objets d’alimentation 969.194 1.515.581.000
Matières néces­saires à l’industrie 9.378.226 4.530.256.000
Objets fab­riqués 1.612.826 10.623.534.000
Col­is postaux 19.033 952.756.000
Totaux 1.979.289 17.612.127.000

Nombre de chômeurs en Grande-Bretagne à la date du 11 novembre 1921

Chômeurs sans aucun tra­vail : 1.795.000

Chômeurs par­tiels : 251.700

Par­mi lesquels 1.500.000 hommes et 500.000 femmes.

Importance des Syndicats dans les différents pays

La Revue Inter­na­tionale du Tra­vail a pub­lié dans son numéro d’août 1921, une sta­tis­tique des organ­i­sa­tions syndicales.

Cette sta­tis­tique com­prend toutes les organ­i­sa­tions groupées sous le nom de syn­di­cats : syn­di­cats social­istes, syn­di­cats pro­fes­sion­nels, syn­di­cats chré­tiens, syn­di­cats jaunes, etc., en 1920.

(Ces chiffres ne sont plus exacts, notam­ment pour la France, mais il est tout de même intéres­sant de les connaître.)

Syn­diqués
Argen­tine 750.000
Aus­tralie 684.000
Bel­gique 920.000
Bul­gar­ie 36.000
Dane­mark 400.000
Alle­magne 13.000.000
Fin­lande 59.000
France 2.500.000
Grèce 170.000
Inde 500.000
Ital­ie 3.100.000
Japon. 247.000
Cana­da 374.000
Pays-Bas 683.000
Nou­velle-Zélande 83.000
Norvège 142.000
Autriche 830.000
Pologne 947.000
Por­tu­gal 100.000
Roumanie (anci­ennes frontières) 90.000
Russie 5.220.000
Ser­bie 20.000
Afrique du Sud 80.000
Espagne 876.000
Suède 400 000
Suisse 292.000
Tché­co-Slo­vaquie 2.000.000
Hon­grie 343.000
Roy­aume-Uni (Grande Bre­tagne et Irlande) 8.024.000
États-Unis 5179.000
Total 48.029.000

L’Europe compte 40.000.000 de syn­diqués ; quelle force ne serait-ce pas si cha­cun d’eux com­pre­nait son intérêt de classe et con­nais­sait la noble mis­sion du Syn­di­cal­isme !

Répartition des automobiles en France à la fin de 1920

L’administration des con­tri­bu­tions indi­rectes, chargée de la per­cep­tion des impôts qui frap­pent les auto­mo­biles, vient de pub­li­er, fin 1921, une sta­tis­tique par département. 

On con­state, d’après cette, sta­tis­tique que le nom­bre des auto­mo­biles de tout gen­res en cir­cu­la­tion, y com­pris auto­bus, camions, fiacres, touristes, voitures de livraisons publiques et par­ti­c­ulières, s’élevait, fin 1920, à 236.725.

La Seine arrivait en tête avec 56.766 voitures, le quart du total pour la France.

Ces 56.766 voitures se divi­saient en 20.262 camions et 36.504 autres voitures. Venaient ensuite :

Les Bouch­es-du-Rhône … 8.760 voitures

Le Nord … 8.418 –

L’Indre-et-Loire … 7.555 —

La Seine-Inférieure … 7.161 —

Le Rhône … 7.078 —

La Seine-et-Oise … 6.440 —

La Loire … 4.427 —

La Gironde … 3.905 —

L’Hérault … 3.667 —
Enfin, la Lozère … 133 — seulement.

Si on rap­porte ces nom­bres au chiffre de la pop­u­la­tion de chaque départe­ment, on trou­ve que :

En Indre-et-Loire, il y a 1 auto par 43 habitants

Dans la Seine, — 1 — 77 –

Dans l’Eure, — 1 — 95 –

etc., etc.

En ce mois de mars 1932, il est cer­tain qu’il y a encore un nom­bre plus con­sid­érable de véhicules automobiles.

La population française d’après le recensement de 1921

La France compte 90 départe­ments, sa pop­u­la­tion totale est de 39.209.766 habi­tants. Quinze villes dépassent 100.000 habitants :

Paris 2.906.472

Mar­seille 586.341

Lyon 564.592

Bor­deaux 267.400

Lille 200.952

Nantes 183.704

Toulouse 175.434

Saint-Éti­enne 167.967

Stras­bourg 166.767

Le Havre 163.374

Nice 155.839

Rouen 123.712

Roubaix 113.265

Nan­cy 113.226

Toulon 106.331

La ban­lieue de Paris est peu­plée par 1.505.219 habitants.

Faites des Enfants !

Le bud­get pour 1922 com­porte plus de 50 mil­lions pour l’amélioration de la race cheva­line et 9 mil­lions pour l’amélioration de la race humaine française.

Les effectifs militaires de demain

Effec­tifs : 690.000 hommes, se décom­posant en :

473.000 français.

107.000 indigènes nord-africains.

100.000 indigènes coloniaux.

10.000 étrangers.

Léon Rouget.