La Presse Anarchiste

Catégorie : Témoins n°15/16 (hiver/automne 1957)

  • Notes et réflexions

    Prob­lème encore à résoudre Cal­vaire, chaque jour renou­velé, du can­céreux, du paralytique, cadavre vivant et qui sup­plie qu’on le tue. « Ces maux dont le ciel vous comble, dira le théolo­gien, sont le signe qu’il vous aime et fait de vous son vase d’élection. » Ou bien encore : « Vos mal­adies paient vos excès. » Soit. Passons. Lais­sons aus­si la cru­auté, de…

  • Les faux-monnayeurs

    Après lec­ture de notre avant-dernier numéro, « Fidélité à l’Espagne », Anto­nia Stern, que l’amitié et le souci de la vérité a amenée, depuis de longues années, à chercher à rétablir la lumière sur la fin d’un com­pagnon calom­nié, a écrit pour nous ces pages à l’occasion du vingtième anniver­saire de la mort de Hans Beim­ler, tombé vic­time du…

  • Paris sans lustre

    La cure de soleil J’allais sur mes six ans lorsque notre voisin, le boulanger Autran, tomba malade et dut cess­er de tra­vailler. Ses quintes de toux s’entendaient nuit et jour de notre logis et nous fai­saient mal. Tout le monde, dans la mai­son, s’affligeait de voir comme on nous avait détraqué le mag­nifique et plaisant com­pagnon…

  • Reflets

    Le dou­ble Quand tu te dress­es sous ma porte haut et souriant Je te reçois ami aux gestes adorants ; A tra­vers ta face lumineuse et sereine J’entrevois le dieu et me sens vaine. Ta bouche me salue et c’est salut divin Qui arrose cet hum­ble moi de vin ; Un doigt me touche je trem­ble et je tombe : Com­ment porter…

  • Humanisme et péché

    « Jetés dans l’ignoble Europe où meurt, privée de beauté et d’amitié, la plus orgueilleuse des races, nous autres Méditer­ranéens vivons tou­jours de la même lumière. » Ain­si, dans le chapitre de l’Homme révolté con­sacré à « La Pen­sée de Midi », Camus invoquait-il, orig­ine et garante de notre salut, l’Hellade. Son dernier livre, la Chute [[Gal­li­mard, éiteur.]], tient un…

  • Réalités hélvétiques

    [((Le présent texte a paru en ital­ien dans Tem­po presente (octo­bre 1956) sous le titre de « Let­tre de Zurich » ; nous le repro­duisons ici, pen­sant qu’il a quelque chance d’intéresser égale­ment le lecteur de langue française.)]  Il n’y a pas si longtemps, l’opinion suisse s’est passablement pas­sion­née pour une brochure inti­t­ulée Achtung Schweiz (Suisse, atten­tion!), due entre…

  • Témoins intemporels

    (Bien enten­du, le suiv­ant appel à la « destruc­tion de la Russie » lancé par Karl Marx au milieu du siècle dernier vise, aurait-il dit, le despo­tisme tsariste. Voire… L’on sait aus­si que le fon­da­teur du « social­isme scientifique » à l’allemande n’avait pas les Slaves en grande odeur de sain­teté, ain­si qu’en fait preuve, entre autres, son déplorable mépris des…

  • Silone répond à une réponse

    Ignazio Silone, les Let­tres nou­velles et nous mêmes nous seri­ons-nous trop hâtés en appelant « questions sans réponse » les deman­des adressées par l’auteur de Fonta­ma­ra à M. Ivan Anis­si­mov, rédacteur en chef d’Inostrayana Lit­er­atu­ra, à la suite de la ren­con­tre de Zurich, et que, de même que les L. N., nous avons pub­liées (Témoins, n°14) ? A lire le som­maire…

  • Qu’est ce que fascisme ?

    « Le fas­cisme ne passera pas ! » Ce slo­gan, relancé par le Krem­lin avec une orches­tra­tion puis­sante et repris en chœur pas les PC de tous les pays est d’autant plus efficace, sem­ble t’il, qu’il reste plus vague. L’adversaire n’est pas désigné nom­mé­ment, ce qui per­met à cha­cun de le situer par l’imagination selon ses intérêts, ses préjugés, ou ses…

  • Toscanini homme libre

    À la fin de 1956, nous avons, à Uman­ità nova, reçu une carte de New York. C’étaient des souhaits de bonne année, que nous trans­met­tait le fils de Toscani­ni, depuis tou­jours porte parole de son père. Com­ment expliquer, pour notre hum­ble tri­bune, tant de considération ? Ce sont choses de vie publique qui aident à la con­nais­sance du grand chef…