La Presse Anarchiste

Le lieutenant de l’Empereur

M. Urbain Gohi­er part en guerre – miron­ton, miron­ton, mirontaine – pour défendre son patron Buneau-Varilla.

Dans une feuille d’oc­ca­sion, que pub­lie le « Matin », il déverse 4 pages sur Jau­rès et l’« Human­ité ». C’est la réponse aux cam­pagnes de pro­preté du jour­nal social­iste. On ne le dis­simule même pas et c’est tout juste si M. Gohi­er ne signe point : pour et par ordre.

Jau­rès et l’« Human­ité » sont accusés de défendre Soleil­land, de vilipen­der le min­istre Aris­tide Briand, de pour­rir les derniers étais de la société française, d’être ven­dus aux gou­ver­nants et aux financiers d’Outre-Rhin, d’ac­tiv­er l’ex­ode des cap­i­taux français, de désarmer la France devant l’Alle­magne, etc., etc.

C’en est bête à pleur­er et c’est vrai­ment triste sous la plume d’un Gohi­er dont nous admiri­ons autre­fois l’ardeur anti­mil­i­tariste et la verve démolis­seuse de toute autorité sociale. Su « Soleil », de l’« Aurore » au « Matin », quelle chute ! Qu’il est donc, dans notre mis­érable société, dif­fi­cile de gag­n­er son pain en restant homme d’esprit !


Dans le même numéro :


Thèmes


Si vous avez des corrections à apporter, n’hésitez pas à les signaler (problème d’orthographe, de mise en page, de liens défectueux…

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom