Où l’on apprend qu’en société libertaire il y a des règles…

Aujourd’hui un double regret : celui de vous présenter le numéro 93/94 (août/septembre 1963) des Cahiers de l’humanisme libertaire en lieu et place du numéro 92 auquel je n’ai pas accès. Le travail de Leval me semble l’un des plus poussé et j’apprécierai particulièrement toute aide pour compléter cette collection et celle des autres séries qu"il à publié. N’hésitez pas à me contacter à ce sujet

Le second regret est d’ordre plus général et concerne le mouvement dans son ensemble : depuis quand ne sommes-nous plus capable de présenter des revues de cette tenue ? Le contenu des Cahiers peut déplaire, on peut être en désaccord avec Leval… On ne peut pas lui reprocher quoi que ce soit quant à la lisibilité et la clarté de ses idées ni sur son effort permanent pour faire de l’anarchisme une idée qui évolue en s’adaptant aux temps présents.

Je suis peut-être devenu un vieux crabe aigri enfermé dans sa tour d’ivoire et replié sur un passé « mythique », mais j’ai bien l’impression que ce « talent » n’a jamais été remplacé.

Quoi qu’il en soit, bonne lecture.

V. Dubuc


Articles les plus récents

jeudi 13 octobre 2016

volonté de vérité

Nous heurtons souvent des idées faites ou couramment admises dans les milieux révolutionnaires qui nous sont les plus proches, et aux yeux de nombre de ceux qui se contentent des explications et des raisonnements généralement répandus, nous sommes parfois suspects de déviationnisme. Mais cela ne nous (...)

jeudi 13 octobre 2016

Anarchisme et Humanisme libertaire

Le drame, pour celui qui ne croit plus pouvoir se réclamer de l’anarchisme tout en restant fidèle aux thèses essentielles de la philosophie libertaire, vient du décalage existant entre cette philosophie et le mouvement qui s’en réclame. Nous croyons toujours que les idées et la pensée élaborées par (...)

jeudi 13 octobre 2016

L’École qu’il nous faut fonder

La dénomination d’humanistes libertaires que nous avons cru préférable d’adopter parce qu’elle nous paraît plus juste, plus conforme à notre esprit et à la largeur de nos buts, nous apparaît déjà comme un stimulant intellectuel et nous pousse à un travail créateur auquel nous croyons nécessaire de convier (...)

jeudi 13 octobre 2016
par  Leval (Gaston)

Où va l’anarchisme espagnol ?

Nous avions, il y a près d’un an, publié un article dans lequel nous affirmions que ce qu’on appelle « l’émigration républicaine espagnole » était en grande partie responsable du maintien de Franco au pouvoir. Nous en donnions comme raison le manque de sérieux, de cohérence, de volonté sincère d’entente, (...)

jeudi 13 octobre 2016

La liberté métaphysique

Un camarade nous écrit, à propos de notre discussion avec l’ami Jean Fontaine « Comment se faire entendre de ceux qui, comme toi, croient que le mal est dans l’homme parce qu’il est libre ? Bien sûr, l’homme agissant librement fait des bêtises, mais ces bêtises sont éducatives. S’il accepte de se (...)