La Presse Anarchiste

Les Internationales d’Industries

À toutes les organ­i­sa­tions syn­di­cal­istes révo­lu­tion­naires de la métallurgie

Cama­rades,

Le 2e Con­grès de l’A.I.T., tenu à Ams­ter­dam, a attiré l’at­ten­tion de ses organ­i­sa­tions sur l’im­por­tance et la néces­sité de lier entre elles les fédéra­tions d’in­dus­trie des divers pays. Dans ce but, il fut décidé de créer, en pre­mier lieu, les trois secré­tari­ats inter­na­tionaux suiv­ants : 1° des Marins ; 2° du Bâti­ment ; 3° des Métaux.

La Com­mis­sion admin­is­tra­tive de la Fédéra­tion des métaux de l’Alle­magne a entre­pris de pré­par­er les travaux prélim­i­naires pour la créa­tion, d’une Fédéra­tion syn­di­cal­iste inter­na­tionale des tra­vailleurs, de l’in­dus­trie métallurgique.

Dans le courant de l’au­tomne de l’an­née courante se tien­dra une con­férence inter­na­tionale qui aura à s’oc­cu­per de l’or­gan­i­sa­tion défini­tive de l’In­ter­na­tionale et de l’élab­o­ra­tion de ses statuts.

Nous faisons appel à toutes les organ­i­sa­tions sus-indiquées d’ad­hér­er au Bureau pro­vi­soire élu par la Fédéra­tion alle­mande des métaux. Out­re les organ­i­sa­tions adhérentes à l’A.I.T. par l’in­ter­mé­di­aire de leur Cen­trale nationale, toutes celles qui sont dans l’au­tonomie cor­po­ra­tive ou qui, pour des raisons spé­ci­fiques, n’ont pu adhér­er à l’A.I.T., sont cor­diale­ment invitées à adhér­er au Bureau pro­vi­soire des métaux, pourvu qu’elles acceptent les principes et tac­tiques du syn­di­cal­isme fédéral­iste et anti-étatiste.

Avec nos salu­ta­tions fraternelles :

Wies­berg
Berlin S.O. 16, Brück­en­strasse 10b

En réponse à cet appel, la Fédéra­tion des métaux du Por­tu­gal (adhérente à la C.G.T.) a déjà envoyé son adhé­sion au Bureau pro­vi­soire. Voici ce qu’elle écrit, entre autres :

« La Fédéra­tion por­tu­gaise des tra­vailleurs de l’in­dus­trie métal­lurgique est com­posée de 15 syn­di­cats avec un effec­tif de 6.000 mem­bres payants. Le nom­bre total d’ou­vri­ers, de manœu­vres et d’ap­pren­tis occupés dans l’in­dus­trie des métaux du pays est env­i­ron de 50.000. Mais il faut remar­quer qu’il existe encore 7.000 ouvri­ers organ­isés qui ne sont pas affil­iés à la Fédéra­tion et sont employés par l’É­tat. Mais la nou­velle struc­ture syn­di­cale, adop­tée au dernier con­grès fédéral, oblig­era ces syn­di­cats à pay­er leurs coti­sa­tions directe­ment à la Fédération.

Les salaires actuels sont

Pour un ouvri­ers : 20 escu­d­os pour la journée de huit heures.

Pour un manœu­vre : 12 escu­d­os pour la journée de huit heures.

Pour un appren­ti : 5 escu­d­os pour la journée de huit heures.

(Une livre ster­ling 35 escudos). »


Dans le même numéro :


Thèmes


Si vous avez des corrections à apporter, n’hésitez pas à les signaler (problème d’orthographe, de mise en page, de liens défectueux…

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom